29 décembre 2013

Le voyage de Monsieur Perrichon, de Eugène Labiche.

9782011689580-G

    Après vous avoir parlé hier d'une pièce qui nous est contemporaine, Le Paquet de Philippe Claudel, je vais vous parler aujourd'hui d'une pièce beaucoup plus classique qui s'inscrit dans la pure tradition des comédies de Molière. Il s'agit de la fameuse pièce d'Eugène Labiche, Le voyage de Monsieur Perrichon.

    Cette comédie du XIXè siècle raconte les aventures de Monsieur Perrichon, un bourgeois prospère du Second Empire, parti en voyage en Suisse avec sa femme et sa fille Henriette. Cependant, Henriette a fait chavirer les coeurs à deux prétendents qui la suivent, elle et sa famille, tout au long du voyage pour la demander en mariage à son père. Ce périple entrainne évidement quelques péripéties et rencontres en tout genres qui changeront à jamais Monsieur Perrichon...

vignette2122

    Dans cette pièce, Labiche se positionne comme l'héritier naturel du grand Molière. En effet, tout comme dans Tartuffe et Le Bourgeois Gentilhomme, le dramaturge allie ici la comédie d'intrigue (le triangle amoureux entre Henriette et ses prétendants), l'étude de la bourgeoisie ainsi que l'étude du caractère du personnage principal. Monsieur Perrichon est un personnage à l'image de ces "nouveaux bourgeois" du Second Empire : vaniteux et lâche bien qu' il soit au premier abord sympatique. Mais c'est surtout son ridicule et son aspect burlesque qui interressent Labiche car ils lui permettent, à travers le rire, de critiquer les moeurs des grands de son époque... tout comme un certain Jean-Baptiste Poquelin en son temps. 

    J'avais beaucoup aimé cette pièce lorsque je l'avais lue une première fois étant plus jeune et je me suis rendue compte lors de cette récente relecture m'a permis de mieux savourer encore les répliques ciselées et les situations comiques de ce texte. J'ai ri de bon coeur plusieurs fois et le sourire ne me quittait pas un instant. J'apprécie beaucoup cette pièce et n'hésite pas à la placer dans mes "coup de coeur". Je vous la recommande donc chaudement si vous ne l'avez pas encore lue et j'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à sa lecture.

 

    Ce billet s'inscrit dans le challenge "En scène 2013" chez Eimelle et sera mon avant dernier billet pour ce challenge cette année. Car si le rideau de 2013 ne va pas tarder à tomber, 2014 sera bientôt sous le feux des projecteurs et c'est avec plaisir que je vous annonce ma réinscription à ce challenge théâtral pour sa nouvelle saison.

CategorieRacine

Posté par Ostinato à 00:35 - - Permalien [#]