02 mai 2014

Bilan mensuel n°10 : Avril 2014.

logobilmens

       Il me semble que le temps passe de plus en plus vite. Chaque mois s'écoule plus rapidement que le précédent et je dois avouer que je n'ai pas vu passer ce mois d'avril. Cela ne m'a pas empêchée de lire et encore moins d'acheter des livres. En revanche, je n'ai pour l'instant écrit aucune chronique concernant ce qui s'est passé durant le mois où l'on ne doit pas se découvrir d'un fil, j'étais bien trop occupé à rattrapper mon retard de chroniques déjà bien conséquent.

       Côté lecture, je dois avouer que ce mois d'avril ne débutait pas sous les meilleurs auspices avec une lecture qui ne m'a pas entousiasmé et une franche déception. Heureusement, les classiques de la littérature ont été, cette fois-ci, plus que réconfortants (une fois n'est pas coutume) et m'ont ainsi empêché de désespérer complètement.

       Mes lectures de ce mois d'avril s'élèvent au nombre de quatre, ce qui peut sembler assez peu, mais c'est déjà beaucoup plus par rapport au même mois de l'année passée où j'ai dû lire un livre ... Quatre livres par mois semble également être devenu mon rythme de croisière pour la lecture et je suis ravie d'avoir trouvé un rythme qui me convienne enfin. 

      Je profite également de ce post pour vous remercier : Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire sur ce blog et ça me touche beaucoup. Sans vous, ce blog n'aurait pas le même cachet, ni le même intérêt, car ce sont vos commentaires qui rendent Lukea Livres vivant et attractif.

      Passons maintenant au détail des lectures de ce mois-ci qui sont, comme je vous l'ai annoncé, au nombre de quatre : une pièce de théâtre française et trois romans : un "culte" américain, un classique anglais et un contemporain français.

      La première lecture du mois d'avril est le court roman culte de Richard Bach intitulé Jonathan Livingston le goéland, je l'avais découvert l'été dernier au moment de l'ouverture de ce blog grâce à d'autres blogueuses qui semblaient emballées. Pour ma part, cet hymne à la liberté et à la quête de soi ne m'a pas transportée mais ne m'a pas spécialement déplu. L'avantage est qu'il se lit très vite et qu'il donne matière à reflexion, ce qui n'est déjà pas si mal...

      La seconde lecture du mois est une lecture commune partagée avec hopeee sur La petite robe de Paul de Philippe Grimbert. Après avoir lu et aimé Un secret en juillet dernier, j'ai eu envie de renouveller l'expérience en lisant un autre ouvrage de Grimbert. Et là, la déception fut grande, je n'ai pas du tout aimé ce court roman qui me semble totalement tiré par les cheveux et vraiment banal. Vous en saurez plus quant hopeee et moi auront publié nos billets.

      Pour cette troisème lecture mensuelle, je me suis attaquée à un monument de la littérature gothique britannique en lisant L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde, de Robert Louis Stevenson. Je connaissais bien évidement l'histoire car elle est très célèbre mais la lecture de cette nouvelle a été très agréable. Ayant beaucoup travaillé sur la littérature gothique dans le cadre de mes cours, j'ai pris plaisir à me plonger dans l'un de ses ouvrages emblématiques. Sans être un coup de coeur, cette lecture m'a beaucoup plu et je la conseillerais volontiers.

     Dernière lecture et pas des moindre puisqu'il s'agit d'un gros coup de coeur, j'ai lu (dévoré serait plus juste) la pièce Lucrèce Borgia de Victor Hugo, dans l'optique de préparer ma vision prochaine de la représentation de la Comédie Française avec Guillaume Galliène dans le rôle-titre. J'ai adoré ce drame de bout en bout et j'ai ainsi réalisé pour la première fois toute l'étendue du talent et du génie d'Hugo. Une pièce à lire et à relire !

    Mais le mois d'avril ne s'est pas fait que de lectures puisque j'ai eu l'occasion de visiter dans le cadre de la rubrique "Ostinato en vadrouille" l'Exposition Marvel au Musée des Arts Ludiques. Je commence à bien connaitre ce musée puisque j'avais déjà visité l'exposition d'ouverture consacré à l'univers Pixar. Une fois encore, l'exposition était très fournie en terme d'oeuvres exposées mais il manquait malheureusement des explications. Je la conseillerais aux amateurs de cet univers super-héroïque car cette exposition nécéssite, selon moi, des bases solides pour bien comprendre l'ensemble.

     En préparation de l'ouverture prochaine d'une nouvelle rubrique sur le blog consacrée au cinéma, intitulée "Arrête ton cinéma !", j'ai visionné pour vous deux films totalement différents qui m'ont cependant beaucoup plu. Il s'agit de The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson et Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? de Philippe de Chauveron. Sans vouloir trop en dévoiler pour le moment, je peux tout simplement vous dire de courir dans le cinéma le plus proche, vous passerez de bons moments !

 couv55994154   9782253068198-T   couv25677454   couv31379634

 

lart-super-heros-marvel-avis-sur-lexpo-L-vy8xaR

 

 

the-grand-budapest-hotel-affiche-france     QU+EST+CE+QU+ON+A+FAIT+AU+BON+DIEU

 

Posté par Ostinato à 00:00 - - Permalien [#]