26 août 2014

Bilan mensuel n°13 : Juillet 2014

logobilmens

      Après la folie littéraire du mois de Juin où j'ai lu pas moins de sept livres, je retrouve pour ce premier mois de vacances mon rythme de croisière habituel. J'ai ainsi lu quatre livres tout au long du mois de Juillet, quatre romans dont un pavé, que je vais tout de suite vous présenter.

     Ma première lecture du mois est donc un pavé de plus de 500 pages que j'ai récemment acheté au Salon du Livre de Poche de Saint-Maur. Il s'agit du premier roman traduit en français de la romancière italienne Valeria Montaldi intitulé La Rebelle : femme médecin au Moyen-Âge. Ce roman historique aborde un thème méconnu, celui des femmes-médecins qui exerçaient leur profession en dépit de l'obscurantisme ambiant de leur époque et de la mysoginie de leurs collègues. J'ai trouvé ce roman passionnant car on est vraiment plongé dans l'atmoshère de l'époque et on apprend de nombreuses choses, mais j'ai parfois regretté certaines réflexions un peu trop moderne des personnages qui émaillent le récit. 

     J'ai ensuite poursuivi ma quête sans fin de la dissolution complète de ma PAL en participant à deux Lectures Communes (LC pour les intimes). L'une a malheureusement été décalé à début Septembre et l'autre est d'ors et déjà chroniquée sur ce blog, puisqu'il s'agit du célèbre conte d'Erik Orsenna, La grammaire est une chanson douce. Si vous voulez en savoir plus sur ce livre, je vous invite à lire mon avis ici.

     Quant à la LC décalée pour Septembre, il s'agit du premier roman de Marc Dugain, La chambre des officiers. Ce roman est également un roman historique, mais aborde une période complètement différente, celle de la Première Guerre Mondiale. Dans ce livre, on suit le destin d'Adrien jeune officier du génie qui, dès les premières heures de la guerre, est défiguré par un obus allemand. Devenue une "gueule cassée", il doit apprendre à accepter son nouveau visage au sein de l'hôpital du Val de Grâce où il est enfermé avec d'autres soldats ayant connu les mêmes horreurs. Cette lecture est un vrai coup de coeur, mais vous en saurez plus en Septembre lorsque je ferai publier mon avis en même temps que celui de Natiora.

     Le dernier livre lu ce mois-ci est un des rares thriller d'Agatha Christie. Populaire sur la blogosphère, j'ai enfin lu à mon tour Rendez vous à Bagdad. Ici, exit Hercule Poirot, Miss Marple et autres époux Beresford, mais place à la délurée, mais non moins attachante, Victoria Jones ! J'ai aimé retrouvé la plume d'Agatha Christie en dehors des sentiers qu'on lui connait, on sent qu'elle a prit plaisir à écrire ce roman, qui combine légèreté, suspense et problèmes capillaires ;) Une lecture bien sympatique, idéale pour l'été qui possède désormais une patine vintage issue des fifties, ce qui ne fait qu'augmenter son charme.

    Voilà donc pour le récapitulatif de mes lectures du mois de Juillet. Mais ce récap' ne serait pas complet si je ne vous parlais pas de la mise de Denis Podalydès que j'ai beaucoup apprécié comme vous avez pu le constater dans un précèdent billet. J'avais eu un véritable coup de coeur pour le texte de Victor Hugo, et il a été sublimé par le jeux des acteurs de la Comédie Française. Guillaume Galliène est surprenant dans le rôle de Lucrèce Borgia. Un vrai spectacle comme on a malheureusement plus l'habitude d'en voir car les décors, les costumes et les jeux de lumières ne sont pas oubliés, bien au contraire, ce qui augmente le plaisir du spectateur.

     Encore une fois, ce mois de Juillet a été riche et intéressant culturellement parlant. Côté lectures, je m'en sors bien en ayant pas de déception et en ayant même un coup de coeur grâce à La chambre des officiers de Marc Dugain. Espérons que le mois d'Août, déjà bien entammé (édit : quasiment terminé) soit dans le même esprit. 

couv40076349   couv72431181   couv71912047   couv1408101

 

Posté par Ostinato à 15:04 - - Permalien [#]