un_jour_blog_

     Contrairement à l'année dernière où j'ai rédigé la chronique de mon pavé estival à la dernière seconde (souvenez-vous de Dans la grande nuit des temps d'Antonio Muñoz Molina), j'ai décidé cette année de m'y prendre un peu à l'avance en vous parlant aujourd'hui du cru 2014 qui se situe dans un tout autre style : Un jour de David Nicholls, grand best-seller international ayant connu une très bonne adaptation au cinéma (avec notamment Anne Hataway).

     C'est d'ailleurs par le biais du cinéma que j'ai rencontré pour la première fois Emma et Dexter (ou Em et Dex), que j'ai suivi le cours de leurs existences ainsi que leurs relations tumultueuses aux travers des différentes journées du 15 juillet. J'ignorais alors que ce film était l'adaptation d'un roman à succès (à l'époque je m'intéressais plus au cinéma qu'à la littérature). Ce n'est que plus tard que j'ai découvert ce livre. Dévoré en un jour (sans mauvais jeux de mots) cet été, ce roman est sans aucun doute l'un de mes coup de coeur de la saison (avec A l'été qui commence, Américain, Américain et Nos étoiles contraires).

     Un jour, c'est l'histoire d'une rencontre entre deux êtres qui n'auraient pas dû se fréquenter. Issus de deux milieux sociaux différents, ils représentent ce que chacun déteste le plus dans la vie. Mais au-delà de tout ce qui les opposent, leur amitié exceptionelle se construit au fil des années, connait des hauts et des bas. Elle est parfois proche de la relation amoureuse mais connait aussi des périodes d'indifférence et de rejet de l'autre. Ils apprennent à se connaitre, se découvrent, se cherchent, se déçoivent, se manquent, deviennent complices, fusionnels ou s'ignorent, mais chaque moment de leur vie est rythmée par leur relation à l'autre. La relation d'Emma et Dexter est digne des plus célèbres couples de la littérature car elle est belle, riche, complexe, particulière, exceptionnelle, en un mot, unique.

     Ce roman pourrait très facilement tomber du côté du mélodrame indigeste, mais en réalité, il n'en est rien. David Nicholls écrit ici un roman plein d'humour et de légèreté, notament grâce au personnage haut en couleurs de la jeune Emma. L'esprit "so bristish", avec son humour irrésistible très particulier, est très présent tout au long du roman et apporte un certain charme à cette histoire peu commune. En dehors de l'humour, l'amour est tout de même bien présent car il est présenté sous toutes ses facettes, la relation entre Emma et Dexter montre la complexité et l'étendue des sentiments que deux personnes peuvent ressentir l'une pour l'autre.

vignette2122

     Bien que ce soit un aspect secondaire du roman, David Nicholls profite de la situation professionelle du personnage de Dexter pour montrer l'envers du décor des métiers de l'audiovisuel (il les connait bien puisqu'il a été scénariste pour la télévision pendant de nombreuses années). Il critique le star-system qui fait miroitter gloire et succès, alors que l'ensemble repose sur tout ce qu'il y a de plus superficiel et de vain : la beauté physique, la gloire, l'argent, les conquêtes, la popularité. Il montre que dans ces métiers-là, nul n'est éternel ou indispensable à la bonne marche de l'ensemble, qu'un rien peut faire basculer les choses. Par ailleurs, il montre la face cachée du monde du spectacle, les rivalitées et coups bas ainsi que l'influence de la drogue et de l'alcool derrière le feux des projecteurs. Cet aspect du livre est très intéressant mais assez mineur, il est plus développé dans son dernier roman Pour une fois.

     Il est difficile de retranscrire dans ce billet toutes les émotions et larmes que l'on peut ressentir et avoir en lisant ce roman (et en voyant le film), aussi vais-je conclure sobrement ce message en vous disant que j'ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman. Je me suis vraiment attachée aux personnages d'Emma et Dexter, ainsi qu'aux personnages secondaires, je ne pense pas les oublier de sitôt. J'ai aimé suivre leurs parcours semés d'embûches, les aléas de leur relation. J'ai découvert le style et l'univers de David Nicholls grâce à ce roman, et j'ai été conquise par sa plume et son humour si typiquement anglais. Je pense que je lirai un autre de ses livres, à commencer par Pour une fois, qui développe la thématique du star-system, assez secondaire sur Un jour.

     Bref, c'est un livre que je vous conseille de lire, si ce n'est pas déjà fait. De le relire, pour ne pas oublier Em&Dex. De voir plus tard l'adaptation cinématographique, pour prolonger le plaisir et retrouver cette atmosphère si particulière.

Ce billet est une nouvelle participation aux challenges auxquels je participe : le challenge "Ma PAL fond au soleil saison 2" chez Métaphore, le challenge "Le pavé de l'été" chez Brize, le challenge "La littérature fait son cinéma" chez moi, ainsi que le Plan ORSEC 2014 chez George.

challenge_c3a9tc3a9_pal_2014    pavc3a9_2014   my_week_with_marilyn   pal_orsec_20141