couv31672538

     Il y a quelques temps, j'ai découvert le blog de Céline72 ainsi que la lecture commune qui était organisée sur ce roman historique jeunesse. Saisissant cette occasion inespérée de sortir ledit roman de ma PAL, je me suis donc inscrite auprès de l'organisatrice (sans toutefois publier mon billet au moment dit... *hum hum*). Malgré tout, bien m'en a pris, puisque j'ai repassée un excellent moment de lecture en compagnie du livre d'Annie Jay. En effet, A la poursuite d'Olympe est, au même titre que la totalité des autres romans de l'auteur, un des classiques de mon enfance. C'est donc avec un immense plaisir que j'ai relu les aventures de la belle Olympe avec quelques années de plus et que j'ai retrouvé la plume d'Annie Jay.

      A la poursuite d'Olympe est le deuxième roman publié par Annie Jay après Complot à Versailles. Nous suivons le destin d'Olympe, une jeune fille noble de l'époque de Louis XIV qui fuit le couvent parisien où elle était enfermée depuis ses 13 ans pour persuader son père de ne pas faire d'elle une religieuse vouée à faire don de sa vie à l'Eglise. 

     La jeune fille, loin de ressembler aux femmes nobles de son époque, aime bouger, courrir, rigoler sans s'arrêter, parler, réfléchir, débattre, donner ses idées. Plus instruite que les autres demoiselles de son temps, Olympe est l'archétype de ce que l'on appelait "les Précieuses", ces femmes éduquées qui voulaient sortir de leur condition de femme, être l'égal des hommes et qui étaient à la recherche de sensations fortes.

     Et de sensations fortes, Olympe ne risque pas d'en manquer en sortant de son couvant. Entre complot touchant les hautes sphères, rivalitées féminines, intrigues, fêtes, course poursuite avec la police, sans oublier l'Amour, Olympe découvre la vie sous toutes ses formes ainsi que la société à laquelle elle appartient. La jeune fille prend conscience, tout au long du roman, de sa condition de privilégiée du système, elle va grandir et mûrir en affrontant parfois abruptement la réalité. 

     Avec l'âge, j'ai beaucoup mieux saisis la dimmension historique qu'Annie Jay voulait insuffler à son livre. Bien que les personnages s'expriment dans une langue très actuelle, on découvre à travers les yeux de moins en moins candides d'Olympe la société française du XVIIème siècle sous le règne de Louis XIV. L'auteure nous décrit de manière assez précise le quotidien de ces Français d'un autre temps, sans toutefois tomber dans le côté "documentaire". Par ailleurs, l'ensemble reste tout à fait compréhensible pour les enfants (et c'est là l'essentiel) et les adultes apprendront surement beaucoup sur la vie quotidienne des années 1680.

     En relisant ce livre avec quelques années de plus, j'ai eu l'impression de ne plus percevoir cette oeuvre de la même manière. J'ai ressenti beaucoup de nostalgie lors de la lecture et l'attachement que j'ai éprouvé pour Olympe et ses amis est resté intact depuis toutes ces années. Seul le dénoument final, que j'avais beaucoup aimé à l'époque m'a un peu déçue aujourd'hui car il était trop conventionel, contrairement à notre chère Olympe, j'aurai aimé un peu plus de surprises. Comme quoi, chaque âge a ses plaisirs !

 

Cette lecture était sensé être une LC partagée avec Celine72 et EntrelesPages, bien qu'elle se soit fini depuis longtemps je vous laisse tout de même les liens. Par ailleurs, c'est une nouvelle participation à plusieurs challenges auxquels je participe, le challenge   "Le mélange des genres" et le Plan ORSEC 2014 chez George.

melangedesgenres8   pal-orsec-20141