21 décembre 2014

Lettre au Père Noël...

Cher Père Noël,

Cette année (comme les autres années), j'ai été très sage : j'ai désormais mon bac en poche (enfin !) et j'ai commencé mes études supérieures avec beaucoup de joie et de sérieux (comme il se doit). Ma vie a connu un véritable chamboulement de ce point de vu, et ce, pour le meilleur. Je suis actuellement quelqu'un de plutôt comblé, aussi, je ne vais pas être très exigente et ne te demander qu'une seule chose pour ce Noël (même si je m'y prend un peu tard, je le reconnai...). 

Tout ce que je veux pour ce Noël, c'est du temps : du temps pour moi, pour mes amis, ma famille, mes loisirs... et pour m'occuper de ce blog que j'aime beaucoup mais qui est trop gourmand en minutes, en heures. J'aimerais vraiment que tu m'apporte du temps Père Noël, mais je ne suis plus une petite fille naïve, je sais que tu n'existe pas et que tu ne me donneras pas ce que je souhaite mais si je le souhaite très fort.

Au fil des mois et des semaines, j'ai accumulé un retard monstre qu'il m'est difficile, voir impossible, de rattrapper (et c'est pas faute d'avoir essayé...) dans l'écriture de mes billets. Ma motivation pour porter ce beau projet a fini par se réduire comme une peau de chagrin, et ce qui devait arriver...arriva.

J'aurai dû m'en douter car il y avait quelques signes avant-coureurs : peu de billets publiés ces dernières semaines, un gros coup de blues au mois de Novembre, une sévère remise en question (Pourquoi avoir fait ce blog ? Apporte-t-il quelque chose en plus à la blogoshère ? Quelle est sa finalité ?)- un rythme de lecture qui s'est réduit drastiquement... il n'y a pas à dire, quelque chose ne tournait plus rond par ici. Il m'a fallu du temps pour l'admettre, mais je crois que ça y est, c'est la fin de cette belle aventure et je suis prête à l'accepter.

Lukea Livres a été ma première expérience de bloggueuse, il a fait partie de ma vie durant un an et demi. Il m'a aidé à me remettre en selle lorsque j'ai traversé des moments très difficiles. Il m'a redonné goût à la lecture et surtout goût à l'écriture. Ecrire des billets lus par certains d'entre vous sur la Toile m'a fait beaucoup de bien, plus que ce que j'imaginais et m'a fait voir que je pouvais peut-être écrire autre chose que de simples billets de blog...

Mais ce blog, c'est aussi et surtout de très belles rencontres virtuelles, des échanges sur des sujets qui me passionnent, des blogueuses partageant le même plaisir de lire, d'écrire et de partager avec les autres. C'est une blogosphère, une nébuleuse riche et très intéressante qu'il faut apprendre à maitriser (ce que je n'ai pas très bien réussi...) pour trouver sa place et s'y épanouir complétement. Cette blogosphère ne serait rien sans ses blogueuses aussi je voudrais remercier tout spécialement certaines d'entre elles :

- Métaphore, qui a été la première à me conseiller, à se montrer amicale au moment de l'ouverture de ce blog, qui m'a guidée lors de mes premiers pas. Même si ton blog est en pause, j'espère que tu reviendras.

- Eimelle, avec qui j'ai partagé l'amour du théâtre qu'il soit écrit ou joué. Elle était la première à commenter mes billets et à participer aux challenges que j'initiais. Même si je n'écrirais plus par ici, je continuerais à te lire.

- Chapitre Onze (Valérie), que j'ai découvert plus tardivement que les autres mais que j'apprécie beaucoup. On partage ensemble la passion et la boulimie des challenges littéraires. Continue ton blog, même si tu as du mal à l'animer actuellement et n'oublie pas que tu as une PAL à éliminer !

- George, la chef des blogs littéraires, avec qui je partage des goûts littéraires en commun, une façon de rédiger les billets, une manière d'envisager la lecture, l'écriture et les blogs. C'est en lisant ton blog que j'ai eu envie de lancer le mien, je ne rate pas un de tes billets même si je ne commente pas toujours. Je te souhaite de continuer à bloguer malgré ta baisse de régime depuis la rentrée, de venir à bout de ta gigantesque PAL , de rattraper ton retard de chroniques...

Même si je pars, je n'exclue pas de faire un petit coucou de temps en temps, de nettoyer les toiles d'araignées, de passer un coup de balais et de relever le courrier. Je ne ferme pas le site afin que vous puissiez continuer de consulter les articles qui sont à l'intérieur (A ce propos, c'est pas parce que je quitte le navire que vous pouvez vous servir sans m'en parler. Si vous voulez utiliser mes articles de manière complète ou partielle, il vous faut une autorisation au préalable de ma part.)

Quant aux challenges qui sont en cours, si certains d'entre vous ont envie de les reprendre, c'est avec plaisir, prévenez moi juste dans les commentaires.

Voilà, il me semble avoir tout dit, je peux enfin laisser la clé des champs et terminer cette lettre déprimante adressée, à l'origine au Père Noël, mais qui finalement s'adresse à tout ceux qui sont passés par ici à un moment donné, qui ont partagé un bout de chemin avec moi, qui m'ont accompagnés dans cette belle aventure.

Je conclurais ce dernier billet en disant "Merci pour ce moment", pour plagier un des titres phares de cette rentrée littéraire ;)

Posté par Ostinato à 23:59 - Commentaires [6] - Permalien [#]

13 décembre 2014

A la poursuite d'Olympe, d'Annie Jay.

couv31672538

     Il y a quelques temps, j'ai découvert le blog de Céline72 ainsi que la lecture commune qui était organisée sur ce roman historique jeunesse. Saisissant cette occasion inespérée de sortir ledit roman de ma PAL, je me suis donc inscrite auprès de l'organisatrice (sans toutefois publier mon billet au moment dit... *hum hum*). Malgré tout, bien m'en a pris, puisque j'ai repassée un excellent moment de lecture en compagnie du livre d'Annie Jay. En effet, A la poursuite d'Olympe est, au même titre que la totalité des autres romans de l'auteur, un des classiques de mon enfance. C'est donc avec un immense plaisir que j'ai relu les aventures de la belle Olympe avec quelques années de plus et que j'ai retrouvé la plume d'Annie Jay.

      A la poursuite d'Olympe est le deuxième roman publié par Annie Jay après Complot à Versailles. Nous suivons le destin d'Olympe, une jeune fille noble de l'époque de Louis XIV qui fuit le couvent parisien où elle était enfermée depuis ses 13 ans pour persuader son père de ne pas faire d'elle une religieuse vouée à faire don de sa vie à l'Eglise. 

     La jeune fille, loin de ressembler aux femmes nobles de son époque, aime bouger, courrir, rigoler sans s'arrêter, parler, réfléchir, débattre, donner ses idées. Plus instruite que les autres demoiselles de son temps, Olympe est l'archétype de ce que l'on appelait "les Précieuses", ces femmes éduquées qui voulaient sortir de leur condition de femme, être l'égal des hommes et qui étaient à la recherche de sensations fortes.

     Et de sensations fortes, Olympe ne risque pas d'en manquer en sortant de son couvant. Entre complot touchant les hautes sphères, rivalitées féminines, intrigues, fêtes, course poursuite avec la police, sans oublier l'Amour, Olympe découvre la vie sous toutes ses formes ainsi que la société à laquelle elle appartient. La jeune fille prend conscience, tout au long du roman, de sa condition de privilégiée du système, elle va grandir et mûrir en affrontant parfois abruptement la réalité. 

     Avec l'âge, j'ai beaucoup mieux saisis la dimmension historique qu'Annie Jay voulait insuffler à son livre. Bien que les personnages s'expriment dans une langue très actuelle, on découvre à travers les yeux de moins en moins candides d'Olympe la société française du XVIIème siècle sous le règne de Louis XIV. L'auteure nous décrit de manière assez précise le quotidien de ces Français d'un autre temps, sans toutefois tomber dans le côté "documentaire". Par ailleurs, l'ensemble reste tout à fait compréhensible pour les enfants (et c'est là l'essentiel) et les adultes apprendront surement beaucoup sur la vie quotidienne des années 1680.

     En relisant ce livre avec quelques années de plus, j'ai eu l'impression de ne plus percevoir cette oeuvre de la même manière. J'ai ressenti beaucoup de nostalgie lors de la lecture et l'attachement que j'ai éprouvé pour Olympe et ses amis est resté intact depuis toutes ces années. Seul le dénoument final, que j'avais beaucoup aimé à l'époque m'a un peu déçue aujourd'hui car il était trop conventionel, contrairement à notre chère Olympe, j'aurai aimé un peu plus de surprises. Comme quoi, chaque âge a ses plaisirs !

 

Cette lecture était sensé être une LC partagée avec Celine72 et EntrelesPages, bien qu'elle se soit fini depuis longtemps je vous laisse tout de même les liens. Par ailleurs, c'est une nouvelle participation à plusieurs challenges auxquels je participe, le challenge   "Le mélange des genres" et le Plan ORSEC 2014 chez George.

melangedesgenres8   pal-orsec-20141

Posté par Ostinato à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]