01 juillet 2013

Aliocha, de Henri Troyat (de l'Académie Française)

 

aliocha

    J'avais déjà lu Aliocha quelques années auparavant mais j'avais envie de me replonger dans cette histoire partiellement autobiographique et merveilleusement bien écrite par cet académicien.

    Aliocha, c'est l'histoire d'Alexis, dit Aliocha, fils d'immigrés russes ayant fuit leur pays après la révolution de 1917.C'est aussi l'histoire de l'amitié fraternelle avec un jeune camarade de classe français, Thierry, et de la réflexion sur son identité qui mènera Aliocha, adolescent apatride, à faire un choix qui changera sa vie à tout jamais. Doit-il rester fidèle, comme ses parents, à cette Russie impériale disparue pour toujours et ainsi vivre dans le passé ? Où va-t-il tout faire pour se faire accepter des Français qui écorchent son nom, qui le traitent de "sale petit étranger" et aller de l'avant ? Ce questionnement est au coeur du roman, et Alexis représente l'immigré prêt à tous les sacrifices, même celui de renier sa patrie d'origine, pour trouver sa place dans un pays qui n'est pas le sien par le biais des études, de ses relations avec les autres,de la littérature française et plus particulièrement d'Anatole France…

vignette2122

    On lit ce court roman sans pouvoir s'arrêter avant la fin, le style est agréable, fluide et ciselé, ce qui n'est pas déplaisant, vous en conviendrez. Le dénouement fait que l'on referme ce roman avec regrets. Aliocha, d'Henri Troyat donne envie d'en lire plus sur cet auteur et sur la période historique décrite par le roman. En somme, c'est un beau moment de lecture que je vous incite à partager.

 

Posté par Ostinato à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2013

Un nouveau challenge !

    Eh oui ! Encore un ! Depuis l'ouverture de ce blog ( à savoir moins d'une semaine ) je me suis littéralement pris de passion pour ce concept qui me stimule à lire plus. J'ai tenté de me raisonner mais lorsque je suis tombé nez à nez face au challenge d' Asphodèle je ne pouvais pas faire une impasse.

    Car le challenge que je présente ici porte sur les "Enfants du jazz" et plus particulièrement sur les Fitzgerald et les oeuvres qui leurs sont consacrés. Ayant vu Gatsby le Magnifique récemment et ayant le livre dans ma PAL ainsi que L'étrange histoire de Benjamin Button je me devais de participer. De plus, je viens de me procurer Alabama Song de Gilles Leroy et je brûle d'impatience de lire les romans de John O'Hara "le Balzac américain" et grand ami de Fitzgerald.

Je vous annonce donc ma participation dans la catégorie "Gatsby" et vous présente le logo du challenge :

logo fitz challenge

Posté par Ostinato à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Solibo Magnifique, de Patrick Chamoiseau.

solibo

 J'ai découvert l'écrivain Patrick Chamoiseau lors des épreuves écrites du Bac de Français (en L) cette année et l'extrait de son dernier roman L'empreinte à Crusoé m'avait donné envie de mieux le connaitre. C'est en cherchant uns de ses précédents romans parus en poche que j'ai remarqué Solibo Magnifique.

Quelle surprise ! Je n'avais encore rien lu de pareil ! Ce roman est original tant dans le fond que dans la forme : c'est un mélange entre un roman policier,une autobiographie et un plaidoyer pour la survie de la culture créole, sa mise en page est atypique, le découpage du livre rompt avec le shéma classique des chapitres, son incipit est surprenant, sa construction narrative est particulière...

En lisant ces lignes, vous cherchez sans doute à savoir de quoi parle ce livre si original. Pour éclairer votre lanterne, je me suis dit que le résumé de l'éditeur sur la 4ème de couverture était probablement le meilleur indicateur. Lisez plutôt :

" Fort-de-France, pendant le carnaval. Devant son public médusé, le conteur Solibo Magnifique meurt, foudoyé par une égorgette de la parole. Autostrangulation ? Ou meurtre ? Toute l'assistance est soupsonnée, notemment Bateau Français, dit Congo, fabricant de râpes à manioc, et qui aurait empoisonné Solibo avec un fruit confit. Bouafesse et Evariste Pilon mènent l'enquête, allant jusqu'à garder à vue Patrick Chamoiseau lui-même. Ce que, d'interrogatoire en interrogatoire, les deux policiers vont pourtant révéler, c'est l'univer caduque, au seuil de l'oubli, des Maitres de la parole, des grands conteurs qui avaient, tel Solibo, le goût du mot, du discours sans virgule."


J'ai eu quelques difficultées à me mettre "dans le bain" au début car je ne connaissait en rien l'univers décrit et certains mots utilisés par les personnages en créole n'étaient pas traduits. Cependant au fil du roman, on est captivés par cette enquête qui met en exergue les relations houleuses entre les Antilles et la France, chacune représentée par uns des deux policiers, la société locale martiniquaise avec des personnages hauts en couleurs et bien sûr la tradition de l'oralité, la disparition des conteurs et de l'univers qui les entourent…

Posté par Ostinato à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2013

Harold et Maude, de Colin Higgins et adaptation de Jean-Claude Carrière.

   L'histoire d'Harold et Maude a été crée au début des années 1970 par Colin Higgins, un étudiant d'une école de   cinéma de Los Angeles, qui en fait un scénario pour Hollywood dont le film a été réalisé par Hal Ashby en 1971. Malgré un échec auprès de la critique, le film est devenu culte dans les campus américains et a recontré un grand succès.      

hetm 2 blog   hetm 3 blog   hetm 1 blog

   Fort de ce triomphe, Colin Higgins transforme le scénario en roman (c'est une novélisation). Ce roman fera, par la suite, l'objet d'une nouvelle adaptation, scénique cette fois-ci. C'est de cette adaptation dont je vais vous parler aujourd'hui.

La pièce est commandée par la célèbre compagnie de théâtre Renaud-Barrault à Colin Higgins qui collabore avec un jeune scénariste français, Jean-Claude Carrière, pour la transposition linguistique. 

Harold et Maude c'est une histoire d'amour pas comme les autres entre Harold, un jeune homme de 19 ans à l'imagination débordante pour trouver des mises en scènes maccabres et Maude "une princesse de 80 ans" originale et pleine de vie. Seulement voilà, cette relation n'est pas du goût de Mme Chasen, la mère d'Harold, une bourgeoise étriquée qui exerce une forte pression sur son fils pour qu'il se marie et devienne "un homme".

hetm 4 blog

 

Cette pièce drôle et émouvante clairement située dans les années 1970, modernise la comédie d'intrigue traditionnelle et fait échos à des thèmes toujours d'actualité. En résumé, une pièce moderne à découvrir le plus tôt possible ! 

 

 

 

Ce billet est ma 1ère participation au challenge d'Eimelle !

Sans nom 1

Posté par Ostinato à 18:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Des nouveautés dans ma PAL !

Voici quelques petites nouveautés qui vont ( encore plus ) alourdir ma PAL …

balzac 1 blog           delacourt 1 blog          leroy 1 blog          leroy 2 blog          schmitt 1 blog          schmitt 2 blog          un jour blog

 

liseur            lor          lvs         surf c

Les avez vous déjà lus ? Avez vous envie de les lire ? J'attends vos commentaires avec impatience !

 

 

 

Posté par Ostinato à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2013

Challenge Boris Vian

Bonjour tout le monde !

Aujourd'hui je vous annonce ma participation à un nouveau challenge portant sur l'oeuvre de Boris Vian chez L'oeil qui fume.

Voici le lien :  http://loeilquifume.wordpress.com/2013/03/31/challenge-boris-vian/

ainsi que le logo :

Sans nom 1

 

Ne connaissant pas encore cet auteur j'ai décidé de commencer par la première catégorie "On n’est pas là pour se faire engueuler " ( 1 ou 2 livres)

Il se trouve que ma PAL contient 2 oeuvres de ce cher Boris : grâce à ce challenge je fais fondre ma PAL ! Merci L'oeil qui fume !

 

Posté par Ostinato à 19:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2013

Mes participations aux Challenges

Bon, je me lance ! *hum hum*

Bonjour à tous et à toutes,

Je profite de ce premier article pour vous annoncer ma participation à plusieurs challenges proposés dans différents blogs croisés sur mon chemin.

-  Le "Challenge en scène 2013 " dans la catégorie Musset  sur le blog suivant:

 http://lecture-spectacle.blogspot.fr/2013/01/theatre-challenge-en-scene-2013.html

proxy.jpg

 

- Le challenge " 2 euros" sur le blog ci-dessous :

http://contesdefaits.blogspot.fr/2009/10/un-petit-challenge.html

un-petit-challenge.html.jpg

- Le challenge " Romans Cultes" dans la catégorie " C'est déjà ça !" dans le blog suivant:

http://metaphorebookaddict.wordpress.com/2012/08/22/challenge-romans-cultes/

romans cultes blog

 

- Le challenge " Stefan Zweig" dans la catégorie "Le joueur d'échecs" sur le même blog que le challenge précédent dont voici le lien:

http://metaphorebookaddict.wordpress.com/2013/05/10/challenge-stefan-zweig/comment-page-1/

zweig blog

 

Vous pourrez suivre l'avancée de ces défis dans la rubrique "Challenges" sur mon blog ainsi qu'à travers les articles.

Je vous souhaite donc la bienvenue sur ce blog ainsi que des jolies découvertes littéraires. 

Posté par Ostinato à 15:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]