24 août 2013

Livra'deux pour Pal'addict : quézako ?

   N'ayant plus le courage d'affronter ma grande PAL dans les yeux (elle me fait peur par sa taille), j'ai de plus en plus recours à des jeux et autres défis lancés par d'autres blogueuses où ce sont les autres qui choisissent pour moi. C'était déjà le cas pour Une semaine avec Marylin de Colin Clark que m'avait choisi liluuu-livres pour le jeux "Choisis le prochain livre de ma PAL" organisé par magda31 sur Livraddict.

Livra'deux pour Pal'addict est un défi organisé par Galléane sur Livraddict. Le principe est simple : il suffit de se choisir un binôme (ou alors le hasard choisit pour vous si vous le souhaitez) qui après avoir regardé votre PAL choisit 3 livres. Vous choisissez un livre parmis les trois sélectionnés et vous le lisez (vous avez trois mois pour le faire). Durant cette même période, vous aurez également sélectionné trois livres dans la PAL de votre binôme qui choisira celui qu'il souhaite lire.

Je suis en binôme avec hopeee et elle m'a sélectionné les trois livres suivants :

77824672_o   lamecanique1   9782264024701

- De l'eau pour les éléphants, de Sara Gruen.

- La mécanique du coeur, de Mathias Malzieu.

- Mansfield Park, de Jane Austen.

J'ai finalement choisi : De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen.

 

Puis j'ai sélectionné pour hopeee les trois livres suivants : 

- Oscar et la dame rose, d'Eric-Emmanuel Schmitt.

- Le voleur d'ombre, de Marc Lévy.

- La petite robe de Paul, de Philippe Grimbert.

Hopeee a finalement choisi Le voleur d'ombre de Marc Lévy et je lui souhaite une bonne lecture !

challenge3

Posté par Ostinato à 12:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 août 2013

The fifth child, de Doris Lessing.

Fifth-Child

     J'ai lu The fifth child de Doris Lessing en langue originale pour des raisons scolaire. N'étant pas billingue, je n'ai malheureusement pas pu saisir toutes les subtilitées de ce roman de 133 pages, mais je vais tout de même vous donner un aperçu.

     David et Harriet, deux jeunes célibataires de la classe moyenne anglaise dans les années 1960, se rencontrent à une fête d'entreprise. Ils font connaissance et se découvrent de nombreux points communs ainsi qu'une vision identique de l'existance. Après être sortis ensemble durant quelques mois, ils se marient et achètent leur maison, un immense cottage de plusieurs étages garnis de plusieurs chambres déjà meublées. Quelques mois plus tard, Harriet découvre qu'elle est enceinte de son premier enfant. Après une grossesse sans grandes difficultées, elle accouche de Luke, puis l'année suivante de sa petite soeur,Helen, puis de Jane et enfin de son quatrième enfant, Paul. La famille Lovatt vit très heureuse et Harriett annonce qu'elle est de nouveau enceinte pour la cinquième fois. 

    Cependant, cette grossesse est différente des autres. Autant les quatre premières se sont déroulées sans encombres, autant celle-ci fait souffrir Harriett atrocement et l'oblige à accoucher à l'hôpital, contrairement à son habitude où elle accouchait chez elle. Le bébé lui-même n'est pas un bébé ordinaire, plus grand et plus lourd que la moyenne, dôté d'une force colossale, ce "monstre" horrifie sa mère, puis chaque personne qui lui rend visite. Personne n'ose malgré tout l'avouer à Harriett mais Ben révulse les gens dès le premier regard.

    Plus Ben grandit, plus il devient fort et incontrôlable, chacun de ses faits et gestes est d'une violence rare, il terrorise ses frères et soeurs et le foyer de la famille Lovatt, autrefois si pleins de monde et de vie, est devenu totalement vide. Puis un jour, David ne peut plus supporter cette situation et décide d'envoyer Ben dans une maison qui s'occupe de "ce genre de cas" où toute visite est strictement interdite. A son départ, la famille Lovatt retrouve la joie de vivre et peu à peu, Ben sort des esprits, tel un vieux cauchemard que l'on souhaite oublier. Mais Harriett, elle, n'oublie pas. Chaque jour qui passe, elle ne cesse de penser à cet enfant abandonné. Elle décide de lui rendre visite, malgré l'interdiction de son mari et voyant les conditions de vie de Ben, décide de la ramener à la maison, même si elle connait les terribles conséquences de son acte...

    Le personnage de Harriet m'a particulièrement touchée. En effet, cette mère-courage est prête à se mettre à dos toute sa famille pour sauver son enfant d'une situation très critique et mettre en péril le bonheur de sa famille ainsi que de son couple. Même si elle ne comprend pas son fils, elle conserve toujours cet instinct maternel qui va la marginaliser et lui infliger les reproches de sa famille qui n'hésite pas à crier haut et fort qu'elle se portait mieux sans Ben.

    Ce roman est le premier roman que je lis de Doris Lessing (prix Nobel de littérature en 2007) et pour avoir lu le texte dans sa version originale, je peux vous dire que le style de l'auteur est absolument magnifique et épouse parfaitement le récit. C'est un roman puissant est dur par le thème qu'il aborde et la façon dont il est abordé par l'auteur : la différence, le rejet des autres. Les mots qu'utilise l'auteur pour décrire Ben nous le rend totalement haïssable. On hait Ben autant que les autres et on souhaite qu'il sorte de la vie des Lovatt afin qu'ils retrouvent le bonheur d'antan. Mais cette haine pousse à réfléchir et on se sent coupable à notre tour, comme Hariett de ressentir de tels sentiments. Comment aurions-nous agis face à une telle situation ? Quel destin aurions-nous réservé à cette enfant ? La mort comme le souhaite David ? Ou alors comme Harriett, nous l'aurions gardé en vie avec une forte probabilité pour qu'il devienne quelqu'un de dangereux. Je laisse la question en suspend afin que chacun se fasse sa propre opinion.

Posté par Ostinato à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2013

C'est lundi que lisez-vous ? #4

Initié il y a maintenant un mois, ce rendez-vous hebdomadaire, dont le récap' se fait désormais chez Galléane permet aux blogueurs de faire le point sur les lectures passées, celles qui sont en cours et celles à venir. 

Je fais également, comme chaque semaine depuis que je participe à ce rendez-vous, un petit rappel des règles :

Chaque lundi, le blogueur ou la blogueuse répond à 3 petites questions dans un billet récapitulatif de ses lectures de la semaine.

1) Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2) Que suis-je en train de lire en ce moment ? 

3) Que vais-je lire ensuite ? 

 Ce que j'ai lu la semaine passé :

88840086_p    9782253119869   9782228907613

The fifth child est un roman de Doris Lessing que j'ai lu en VO pour des raisons scolaires. C'est l'histoire d'une famille de la classe moyenne anglaise dans les années 1960 ayant quatre enfants. Cependant, à l'arrivée du cinquième, le bonheur de cette famille se disloque à cause de Ben le "monstre", l'alien, cet être contre-nature qui n'inspire que haine, crainte et horreur de la part de ses proches. Je l'ai fini aujourd'hui et mon billet paraitra donc demain ou après-demain.

Quant à Etoiles de Simonetta Greggio, il s'agit d'une nouvelle de 80 pages mettant en scène Gaspard, un celèbre chef cuisinier qui apprend que sa femme le trompe. Il décide de tout plaquer pour partir en Provence où il rencontre Stella, jeune fille anorexique dont il tombe amoureux. Vous pouvez voir mon avis complet ici.

Une semaine avec Marylin de Colin Clark raconte l'histoire (vraie) d'une idylle entre Marylin Monroe et le troisième assistant du réalisateur, Colin Clark sur le tournage du Prince et la Danseuse de Laurence Olivier. Ce roman a été adapté au cinéma par Simon Curtis avec entre autre Michelle Williams, Kenneth Branagh, Judi Dench et Emma Watson.

Ce que je lis en ce moment :

lor   77824672_o

Dernière lecture scolaire obligatoire, Lorenzaccio est une pièce de théâtre de Musset qui prend place au XVIè siècle à Florence. Pour l'instant, je n'ai pas beaucoup avancé donc je ne peux pas trop vous en parler.

De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen m'a été sélectionné par ma binôme hopeee dans le cadre du challenge "Livra'deux pour Pal'addict" sur Livraddict (je vais vous en faire un billet plus détaillé prochainement). J'avais vu le film qui en est l'adaptation est j'avais adoré alors j'espère que le livre sera tout aussi bien.

challenge3

Ce que je vais lire ensuite :

672119_2838529   zdz1f87v

Le premier roman, Iqbal,un enfant contre l'esclavage est un roman jeunesse de Francesco d'Adamo racontant l'histoire vraie du jeune Iqbal défenseur des droits des enfants au Pakistan.

Pour le second livre, c'est encore un roman culte que je n'ai pas encore lu et qui est enterré au fin fond de ma PAL, j'ai donc décidé qu'il était temps de l'exumer. Il s'agit du roman de Joseph Kessel Le lion.

index 

Posté par Ostinato à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
18 août 2013

Etoiles, de Simonetta Greggio.

9782253119869

   Etoiles de Simonetta Greggio est une nouvelle de 80 pages environ racontant l'histoire de Gaspard, grand chef cuisinier en passe d'obtenir une distinction honorifique de ses pairs à New-York. Mais suite à un problème avec la douane américaine, il est renvoyé en France par le premier avion. De retour à son appartement, il trouve sa femme au lit avec son associé. Pour Gaspard, cette découverte fait figure d'électrochoc et lui permet de se remettre en question. En voyant sa femme en train de le tromper, Gaspard s'est rendu compte que tout ce qu'il possédait : un appartement luxueux, un 4x4 volumineux, un compte en banque fourni, une femme d'une beauté époustouflante et en même temps inaccessible, qui gère son couple comme un véritable buisness, ne lui correspond absolument pas. 

   Décidé à tout plaquer pour une autre vie : sa maison, son restaurant et surtout sa femme, Gaspard, après un mois sur les routes, se dirige en direction de la Provence. Il se retrouve par hasard dans une auberge loin des sentiers battus et à la mort de sa propriétaire, il reprend la buvette. C'est là-bas qu'il retrouve le goût de la cuisine simple, le plaisir des bons petits plats maison, sans fioritures. La buvette, jusqu'alors confidancielle, se retrouve à la une de tous les journeaux locaux et accueille toujours plus de monde. C'est ainsi qu'il rencontre Stella, une jeune costumière du festival d'Avignon anorexique dont il va tomber amoureux.

   Le récit se suit très facilement grâce à un style d'écriture simple et limpide, ainsi qu'à une intrigue des plus classiques : le personnage principal semble être à l'apogée de son existance même si il n'en est pas satisfait. Alors par un malheureux hasard, toute sa vie s'éffondre autour de lui et il est obligé de tout reprendre à zéro pour mieux repartir ensuite en accord avec ses convictions. Revient également le thème des plaisirs simples qui rendent heureux et de l'amour pur après une relation difficile.

   Malgré cette faiblesse au niveaux de l'intrigue, on s'attache rapidement aux personnages, aux lieux et on salive devant les plats réalisés par Gaspard ! Les touches d'humour dissiminées au fil du récit dissimulent les petites facilitées que l'auteur utilise par commodité et rendent le texte encore plus agéable.

    Cette nouvelle était très sympatique à lire et j'ai passé un bon moment avec Gaspard et Stella à la buvette Chez tonton, j'ai faim ! Sans être un chef-d'oeuvre, Etoiles est un texte charmant, idéal pour l'été et qui donne envie d'en lire d'autres de l'auteur. Il se trouve que j'ai encore La douceur des hommes dans ma PAL.

   J'ai un coup de gueule à faire cependant, dans l'édition de poche il est écrit que "Etoiles est suivi d'un carnet de recettes conçues par Manuel Lagens" or il n'en est rien et j'en ait été déçue à la fin de ma lecture. Cette dernière phrase induit le lecteur en erreur et lui fait payer quelquechose qui n'apparait pas et je trouve ça dommage.

Etoiles est ma première LC depuis l'ouverture de ce blog et elle est partagée avec Metaphore dans le cadre de l'édition "Août- Septembre" de Sapristi, mais tu n'as jamais lu ce livre ???

lc-sapristi-mais-tu-nas-jamais-lu-ce-livre

 

Posté par Ostinato à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 août 2013

Comme une envie de challenges...

    Le challenge c'est plus qu'un défi, c'est un art de vivre. Le challenge littéraire n'est pas une compétition sportive mais une occasion inespérée de découvrir de nouveaux horizons de lecture. C'est dans cette optique-là que j'ai décidé de m'inscrire à deux nouveaux challenges qui s'ajouteront à la looongue liste déjà existante. Mais j'ai une excuse de taille : ils sont tous les deux illimités dans le temps ! Je fais donc les présentations.

    Le premier challenge que je vais vous présenter aujourd'hui est un challenge que j'ai découvert au fil de mes promenades sur le forum de Livraddict. Il s'agit d'un challenge organisé par Ollie qui nous propose de nous intéresser à la Seconde Guerre Mondiale sous tous ces angles. Elle nous autorise tous types de livres (romans, nouvelles, BD, biographies, journaux intimes...) Ce qui en fait donc un challenge très libre et en plus, comme je vous l'ai dit précédement il est illimité ! Pour vous inscrire c'est ici

Voici le logo : 

secondex

 

    Quant au deuxième challenge je l'ai découvert sur le blog de Myrtille qui elle nous propose un voyage à La Nouvelle-Orléans et plus généralement en Louisiane. Il se trouve que je souhaite m'intéresser d'avantage à cette partie des Etats Unis mais que vu que je ne peux pas m'offrir le voyage dans l'immédiat, autant visiter grâce à la lecture qui est une autre forme de voyage. Le but de ce challenge est de lire des livres qui se déroulent en Louisiane ou dont les auteurs sont de là-bas. On peut également y inclure de la musique et du cinéma. C'est un challenge très libre car il n'y a pas de catégories et pas de limites dans le temps !

Voici les logos disponibles :

nouvelle orleans 3   nouvelleorl_ans1   nouvelleorl_ans4

 

Ces deux challenges sont totalement différents et peuvent difficilement se combiner (à moins que je trouve un roman qui se déroule en Louisiane durant la Seconde Guerre Mondiale) mais j'espère découvrir de nouvelles choses, apprendre, développer mon horizon et me faire plaisir car ça, c'est le principal !

 

Posté par Ostinato à 13:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 août 2013

Du nouveau dans ma PAL ! #3

    En ce mois de vacances, j'ai eu tout le loisir d'aller faire un (enfin...plusieurs !) tour(s) à la librairie. Et si le mot "vacances" est le contraire du mot "raisonnable", et bien je dois dire que je n'ai pas dérogé à la règle ! Pas moins de 12 achats ce mois-ci dont certains ont été repérés sur des blogs, ou achetés à l'occasion du challenge "Marcel Pagnol". Voici le résultat des courses. Il y a de tout : du théâtre, des romans, des nouvelles, du classique, du "presque" classique, du contemporain... 

fille   

Après avoir lu 1984 et ayant déjà lu il y a quelques années La ferme des animaux, j'ai eu envie de lire un autre roman d'Orwell et c'est en me baladant dans divers blogs que je suis tombé sur Une fille de pasteur, histoire d'une jeune fille (de pasteur) amnésique dans les années 1930 qui va partager la vie des sans-abris de Londres. Cependant, sa mémoire lui revient peu à peu mais aura-t-elle la force de retrouver la vie qu'elle avait avant ou aspirera-t-elle à une autre vie ? Ça je ne le saurai qu'en le lisant.

 

1526513_9261709

     

fanny_couv

     J'ai également acheté les deux premiers volets de la Trilogie marseillaise de Pagnol : Marius et Fanny en prévision du challenge "Marcel Pagnol" que je viens de créer. J'avais vu la version de Daniel Auteuil au cinéma il y a peu et j'avais envie de lire les pièces qui en sont à l'origine. Je n'ai malheureusement pas pu trouver César mais ce n'est que partie remise. 

 

 

 

9782253124801g

 

  Découverts sur différents blogs littéraires je n'ai pas pu résister à la tentation d'acheter ces trois court romans dont aucun ne ressemble de près ou de loin à son voisin.

Avec No et moi, Delphine de Vigan signe ici une roman social mettant en scène l'amitié de deux jeunes filles que tout oppose : Lou, une ado surdouée et No, une jeune SDF. Lou va tout faire pour sauver son amie de la rue mais ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait...

 

 

9782253157588_1_75

Le deuxième roman est inspirée d'une histoire vraie, celle d'Adolphe Pâques, coiffeur de son état, mais il n'est pas un coiffeur ordinaire,

9782253123576-T

c'est le coiffeur de Chateaubriand, le grand écrivain en pleine rédaction de ses Mémoires d'outre-tombe. Adolphe est totalement fasciné par son client au point de conserver ses cheveux coupés pour en faire des tableaux... Un roman original qu'il me tarde de découvrir.

Quant au troisième roman, il s'agit de L'enfant de Noé, d'Eric-Emmanuel Schmitt qui est le quatrième tome du "Cycle de L'Invisible" et dont l'action se situe durant la Seconde Guerre Mondiale. Un prêtre décide de sauver un enfant juif des persécutions nazies. Une histoire bouleversante qui va être sublimée par l'écriture de Schmitt.

           

    J'ai également acheté des classiques que je recherchais depuis longtemps sans jamais les trouver : Thérèse Desqueyroux de François Mauriac, A l'ouest rien de nouveau d'Erich Maria Remarque et une pièce de Shakespeare : Le songe d'une nuit d'été. J'ai aussi acheté deux autres pièces de théâtre : La machine infernale de Jean Cocteau et Le paquet de Philippe Claudel.

9782253004219-T       remarque    Electre_978-2-210-76096-7_9782210760967la-machine-infernale_cocteau     9782253157465-T

9782253160113-T

 

Quant au dernier livre que j'ai acheté : Le front russe, je l'ai prit car j'étais intiguée par le mélange titre/couverture. Le titre évoque la guerre, le conflit, les bataille, la Seconde Guerre Mondiale... alors que l'image de couverture indique de l'humour, du rire.

Pour sauver le suspence, j'ai volontairement décidé, contrairement à mes habitudes, de ne pas lire la quatrième de couverture. J'ai donc hâte de voir ce que ça donne... 

 

Posté par Ostinato à 19:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 août 2013

Oedipe ou le roi boiteux, de Jean Anouilh.

66110-gf

      Comme vous le savez sans doute, Anouilh aimait classer ses pièces de théâtre en différentes catégories. Il y avait par exemple les pièces roses, les pièces brillantes, les pièces costumées mais aussi les pièces noires. Et c'est justement d'une pièce noire dont je vais vous parler aujourd'hui. Oedipe ou le roi boiteux est une réécriture de la pièce Oedipe roi de Sophocle qui elle-même est une réécriture du mythe antique d'Oedipe. 

     Pour ceux qui auraient oublié l'histoire du mythe d'Oedipe, voici un petit rappel :

     Oedipe est un jeune homme qui a fuit sa famille lorsqu'il a apprit par un oracle qu' "il tuerait son père et épouserait sa mère". Pour éviter que cela se produise, il quitte sa ville et rejoint sans le savoir la ville de Thèbes qui est tenue à la merci du Sphynx, un monstre mi-femme, mi-lion qui se tient à l'entrée de ville et empêche toute personne d'entrer ou de sortir à moins qu'il ne réponde correctement à l'énigme suivante : "Quel être, pourvu d'une seule voix, a d'abord quatre jambes, puis deux jambes et finalement trois jambes ? " Oedipe répondit correctement à la question en répondant "L'homme" et tua ainsi le Sphynx. La ville est libérée mais est endeuillée par la récente mort de son roi, Laïos, laissant le trône de Thèbes vaccant. C'est ainsi qu'Oedipe accède au trône et se marie avec la veuve de Laïos, Jocaste avec qui il a quatre enfants.

    Tout irait bien dans le meilleur des mondes, si les dieux n'en avaient pas décidé autrement en envoyant une malédiction sur la ville. C'est à ce moment-là que la pièce d'Anouilh commence...

    Comme pour Antigone, Anouilh brise dès le début le suspence en donnant directement la fin de l'intrigue. On pourrait penser que ce n'est pas la peine de continuer sa lecture, mais c'est tout le contraire car au fil de la pièce, la dimmension tragique de cette histoire prend toute son ampleur et on ressent de la pitiée pour le personnage d'Oedipe car on connait son sort futur et on voit à quel point il essaye de se sortir de l'inéluctable. C'est cet acharnement qui donne tout attrait à cette pièce et qui me la faite appréciée. Le lecteur est donc prit dans le tourbillon dramatique tragique et connait le prix que devront payer les personnages pour avoir espérer duper les dieux en vivant le bonheur complet. 

    Comme toujours, l'écriture d'Anouilh est fluide, directe, facile à suivre tout en étant subtile grâce à des allusions qu'il sème sur la fin tout au long de la pièce et qui renforcent l'aspect tragique. Chose intéressante à la toute fin de la tragédie, Anouilh se plait à faire un clin d'oeil à sa pièce Antigone parue trente-quatre ans plus tôt en 1944 :

" Oedipe : Quand celle-ci (en parlant d'Antigone) m'aura conduit au Cithéron, fais-la reprendre par tes hommes et garde-la bien. C'est une petite âme dure et sombre, ne la heurte pas Créon.

Créon : J'essaierai. Mais vous êtes une rude famille et l'orgueil est rude chez vous. Qu'avez vous donc à vous tenir si raides, les Oedipes, les Antigones. Je devine que j'aurai du mal, avec elle aussi..."


Oedipe ou le roi boiteux
est parue en 1978 et reprend la même recette qu'Antigone : une réécriture de mythe grec tragique où le suspense est brisé dès le début, une tragédie qui prend le lecteur par les sentiments. Mais contrairement à son ainée, la recette est moins efficace et on regrettrera sans doute la non mise en parallèle implicite avec l'actualité de l'époque comme cela a pu être le cas pour Antigone. Cela reste malgré tout une pièce à lire pour mieux comprendre Antigone même si elle a moins de panache que cette denière.

 

Ce billet est ma quatrième participation au challenge "En scène !" chez Eimelle, et est également une participation rétroactive au challenge de Parthenia consacré à la mythologie grecque.

fb5GBljR5t2970RXyXcJOGMna1A    Sans nom 1

Posté par Ostinato à 22:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 août 2013

C'est lundi que lisez-vous ? #3

Voici la troisième édition de ce rendez-vous hebdomadaire qui permet de faire une pause, de regarder le chemin parcouru en une semaine et dont le recap' se fait désormais chez Galléane.

Je fais également, comme chaque semaine depuis que je participe à ce rendez-vous, un petit rappel des règles :

Chaque lundi, le blogueur ou la blogueuse répond à 3 petites questions dans un billet récapitulatif de ses lectures de la semaine.

1) Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2) Que suis-je en train de lire en ce moment ? 

3) Que vais-je lire ensuite ? 

 Ce que j'ai lu la semaine passé :

alan-bennett-la-reine-des-lectrices    66110-gf

    Petite semaine cette fois-ci, avec seulement un court roman de 120 pages environ, La reine des lectrices d'Alan Bennett, lu dans le cadre du challenge "le nez dans les livres" chez George. L'auteur a imaginé une situation totalement loufoque où la reine d'Angleterre se serait prise de passion pour la lecture au point d'en négliger ses devoirs de monarque. J'ai également lu une pièce de théâtre d'Anouilh Oedipe ou le roi boiteux dont je n'ai pas encore fait le billet mais qui sera publié demain. Cette différence de rythme par rapport aux autres semaines est due au temps que j'ai consacré à crée mon tout premier challenge littéraire qui est illimité, le "Challenge Marcel Pagnol", n'hésitez pas à lire le billet de présentation du challenge !

Ce que je lis en ce moment :

88840086_p   9782253119869

Petit défi personnel cette semaine avec un livre en VO de Doris Lessing intitulé The fifth child. C'est l'histoire d'un couple de la classe moyenne anglaise souhaitant avoir une famille nombreuse. Tout se passe bien avec les quatre premiers enfants, mais à la naissance du cinquième, tout ce qu'ils ont contruit ensemble se détruit à cause de cet enfant. J'en suis, pour la moment, à la moitiée.

Quant au deuxième livre, il s'agit d'une LC partagée avec Métaphore sur une nouvelle de Simonetta Greggio intitulée Etoiles. Pour le moment, je viens de le commencer mais j'ai l'impression que je vais apprécier cette lecture. Vous en saurez plus lorsque je l'aurais terminée.

Ce que je vais lire ensuite : 

lor   9782228907613

Lorenzaccio d'Alfred de Musset est déjà prévue depuis plusieurs semaines et sera ma dernière lecture scolaire obligatoire pour la rentrée. C'est du deuxième livre dont je vais plus vous parler aujourd'hui. Une semaine avec Marylin de Colin Clark est un roman qui m'a été sélectionné par liluuu-livres sur Livraddict dans le cadre du jeux "Choisir la prochaine lecture de sa PAL" organisé par magda31. J'ai déjà vu l'adaptation cinématographique plusieurs fois et je dois bien vous avouez que c'est mon film préféré, alors vous vous doutez bien que je suis très impatiente de lire le livre d'origine !

Voilà pour ce petit bilan hebdomadaire, j'espère que ça vous a plus et que vous avez pu trouvez (peut-être) des idées de lectures. En tout cas, je vous l'espère et je vous souhaite une bonne semaine livresque !

index

Posté par Ostinato à 12:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 août 2013

Challenge Marcel Pagnol !!!!

CMP 1-1

   Comme vous vous en êtes surement aperçu si vous suivez ce blog régulièrement, je suis devenue complétement accro aux challenges littéraires qui fleurissent sur la blogosphère. J'ai eu, du coup, moi aussi envie de tenter l'expérience en créant mon propre challenge. Je n'aurai pas pensé le créer aussi tôt mais un commentaire de Métaphore m'a poussé à y réfléchir plus sérieusement. 

   Je suis donc fière de vous annoncer la création de mon tout premier challenge qui portera sur un auteur français que j'affectionne particulièrement : Marcel Pagnol !

   Alors pourquoi Pagnol et pas un autre me diriez- vous ? Tout d'abord parce que je n'ai pas vu de challenge à son nom (cependant, dans le cas contraire merci de me l'indiquer) et je trouvais ça dommage. 

   De plus, c'est un auteur qui est toujours d'actualité comme nous le prouve les récentes sorties au cinéma de Marius et Fanny. Enfin, je trouve que son parcours atypique. Il a été dramaturge, romancier, scénariste et réalisateur de nombreux films qui font désormais partis du patrimoine national et qui sont le témoin d'une époque désormais révolue.

 Si vous souhaitez avoir plus d'infos sur Pagnol, je vous ai déniché un article de l'Express qui est très intéressant et très complet.

   Comme tout challenge qui se respecte, ce challenge comporte différentes catégories accessibles à tous et qui mettent en avant ses deux principales "casquettes" : celle d'auteur et celle de réalisateur. 

1ère catégorie "Catégorie Jacques Mazel" : 3 oeuvres (livres et/ou films)

2ème catégorie "Catégorie Manon des sources" : 5 oeuvres (livres et/ou films)

3ème catégorie "Catégorie Topaze" : 8 oeuvres (livres et/ou films)

4ème catégorie "Catégorie Escartefigue" : 10 oeuvres (livres et/ou films)


Afin d'être le moins contraignant possible, ce challenge est ILLIMITE DANS LE TEMPS !

Passons maintenant aux logos qui ont gentillement été faits par Métaphore ! (le 1er est en haut du message)

CMP 15 

Et pour finir les modalités d'inscriptions :

  Pour vous inscrire, vous me l'indiquez dans les commentaires et vous faites un billet de présentation sur votre blog afin que le plus de monde possible soit au courant. Et n'oubliez pas de mettre un logo à la fin de chaque billet de lecture pour le challenge !

Voila je pense avoir tout dit, si vous avez des questions n'hésitez pas ! J'espère qu'on sera nombreux dans cette aventure pagnolesque !

PS : Pour celles et ceux qui se posent la question, pour les films ils peut s'agir des films réalisés par Pagnol bien sûr, mais aussi ceux réalisés par Yves Robert, Gérard Oury, Claude Berri et plus récemment Daniel Auteuil.

EDIT du 15 août 2013 : Les billets rétroactifs sont acceptés ! 

Posté par Ostinato à 01:23 - Commentaires [22] - Permalien [#]
08 août 2013

La reine des lectrices, d'Alan Bennett.

alan-bennett-la-reine-des-lectrices

    Véritable best-seller ayant fait quasiment l'unanimité auprès des blogueuses, je n'avais pourtant jamais entendu parler de ce court roman anglais ! Un comble ! Cependant, grâce à la promotion estivale "2 livres achetés, le 3ème est offert" faites chez de nombreux éditeurs (dont Folio), j'ai enfin pu découvrir ce petit roman de 120 pages environ et je dois dire que sans être un coup de coeur, j'ai passé un moment agréable.

  L'idée de départ prête à sourire, Queen Elizabeth qui néglige ses fontions de monarque pour se consacrer uniquement à la lecture, voilà qui est original et inattendu ! Mais comment la reine en est-elle arrivée là ? En promenant ses chiens dans le parc du château de Windsor, elle croise la route d'un bibliobus et y fait deux rencontres majeures : les livres bien sûr mais aussi Norman, un employé des cuisines de Sa Majesté et également passioné de littérature. C'est lui qui va guider la reine dans ses premiers pas de lectrices en devenant son conseillé littéraire. 

  Alors qu'elle n'a jamais aimé lire pour le plaisir, la reine se découvre à 85 ans dans la lecture et c'est une occupation qui va changer sa vie : désormais elle devient plus attentive aux gens qui l'entourent et plus particulièrement à ses "ressources humaines" comme Sir Kevin, le majordome de la reine aime les appeler. Elle dévellope une certaine complicité avec Norman, qui n'est pas du goût de son entourage, tout comme sa nouvelle passion débordante pour la littérature, qui sont toutes deux contraires à l'étiquette.

  Mais la reine ne s'arrête pas en si bon chemin. Alors que tout est fait pour lui enlever le plaisir de lire, elle se plait à se constituer des listes de futures lectures et à consigner ses impressions dans un petit cahier, elle invite des écrivains et se renferme de plus en plus sur elle même quitte à en délaisser les affaires de son royaume. Ces évènements l'incitent à vouloir passer de l'autre côté du miroir, l'écriture.

  On finit par s'attacher à ce royal personnage qui s'humanise sous nos yeux grâce à la lecture et qui n'est plus uniquement un symbole de la monarchie anglaise. L'histoire originale par son propos est savament distillée par un humour so british ! J'ai également apprécié la critique faite en filligrane par l'auteur sur la rigidité de la monarchie et de son étiquette qui l'éloigne du peuple anglais, ainsi que son avertissement sur les dangers que peut comporter l'abus de lecture. 


  Un court roman sympatique, idéal pour l'été, qui se lit très rapidement ( quelques heures pour ma part) mais qui n'aurait pas mérité plus de développement selon moi. Cependant je suis restée dubitative sur la fin, ce qui m'a (un peu) gâché mon plaisir.

Ce billet est le premier du nouveau challenge auquel je participe "Le nez dans les livres saison 2" chez George mais également ma 10ème chronique sur ce blog !

nezlivres

 

Posté par Ostinato à 08:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]