9782228907613

       Lu il y a plus d'une semaine, mais chroniqué seulement maintenant à cause du retard que j'ai accumulé pour des raisons diverses, Une semaine avec Marylin de Colin Clark est un court roman d'environ 150 pages que j'ai tout simplement dévoré !

       L'histoire pour sembler extraordinaire, voire même impossible, mais Colin Clark raconte ici une semaine de sa propre vie, lorsqu'il était un jeune homme de 23 ans et qu'il débutait sa carrière dans le monde du spectacle. Mais cette semaine n'est pas une semaine ordinaire puisqu'il s'agit ici de l'improbable idylle entre le jeune Colin, un obscur troisième assistant du réalisateur Laurence Olivier et la plus grande star de cinéma de l'époque, Marylin Monroe.

       Les plus sceptiques d'entre nous crieront au mensonge et diront que l'auteur n'avais plus toute sa tête au moment de la rédaction de ce livre, vu qu'il a été écrit deux ans seulement avant sa mort, mais à ces personnes là je répondrai que ce n'est pas le plus important dans ce roman. Ici, on ne cherche pas à savoir si ce qui a été raconté peut-être plausible car on est prit dans le tourbillon romanesque où la relation entre Colin et Marylin prend finalement le pas sur tout. On a envie de croire à ce que l'on lit et la profusion de détails me fait penser que l'auteur a réellement vécu ce qu'il s'est passé.

       Il s'agit donc de suivre durant cette semaine incroyable, la rencontre entre Colin et Marylin ainsi que l'évolution de leur relation dans un milieu totalement hostile à la star : le plateau du film Le prince et la danseuse de Laurence Olivier. Nous sommes en 1956, Marylin vient d'épouser son troisième mari, Arthur Miller, et s'apprête à débuter en Angleterre le tournage du film de Sir Laurence. Le travail de Colin est de veiller au bien-être de la star en lui trouvant un logement, en lui engageant des domestiques, un chauffeur, un garde du corps, même si Marylin ne vient pas des Etats Unis les mains vides puisque outre son mari Arthur Miller, Marylin emène dans ses bagages Paula Strasberg, sa répétitrice. Vous aurez donc comprit que la star est très encadrée et que le moindre de ses faits et gestes est scruté avec attention. Malgré toutes ces attentions et les soutiens qui l'entourent, Marylin se sent très seule. Lorsque Arthur Miller la laisse pour se rendre à Paris, l'actrice se sent abandonnée et cherche du réconfort auprès de Colin. C'est ainsi que leur relation débute...

vignette2122

      J'ai été particulièrement touchée par le personnage de Marylin plus que je ne l'aurais cru. En effet, loin des caméras et des objectifs, Marylin est juste une femme, encore enfant dans sa tête, qui ne recherche qu'un soutient, quelqu'un sur qui compter, qui la comprenne et qui la prend pour elle-même et non pour la plus grande star de cinéma qui est jamais existé. Souffrant d'une enfance malheureuse qui a laissé des séquelles sur ce qu'elle est, Marylin cherche à tout prix l'attention des autres, leur amour, leur soutient. Seul Colin comprendra ce désir qui la ronge et l'empêche d'avoir confiance en elle. Comme Colin, on souhaiterai l'arracher à ce destin funeste qu'on lui connait tous et qui est en marche au moment où se déroule le roman.

     Ce que raconte ici l'auteur sur les gens qui étaient au service de l'actrice, m'a conforté dans mon idée que ce qui l'a perdu c'est son entourage qui la forçait à avaler toujours plus de médicaments, qui la forçait à rester dans cette image de femme fatale dont on ne retient que le physique et qui n'était pas ce qu'elle était vraiment. Marylin était peut-être belle et célèbre, mais elle était aussi intelligente et elle n'était pas heureuse.

     Sans écrire ici une énième biographie sur la star, Colin Clark se plait ici à mélanger réalité et fiction puisqu'il introduit plusieurs éléments biographiques de la star, des éléments autobiographiques mais aussi des éléments dramatiques qui donnent de l'ampleur au roman. On ne peut fermer ce livre avant la dernière ligne, c'est un véritable coup de coeur pour moi tout comme son adaptation cinématographique. On souhaite (re)voir tous les films de Marylin ainsi que l'adaptation cinématographique de ce roman : My week with Marylin de Simon Curtis (2011) avec notemment Michel Williams, Kenneth Branagh, Judi Dench ou encore Emma Watson.

 

Ce billet est ma première participation au challenge "Marylin Monroe" chez George mais c'est aussi une nouvelle participation au challenge de Will "La littérature fait son cinéma". Ce livre m'avait été choisit par liluuu-livres dans le cadre du jeu "Choisit le prochain livre de ma PAL" sur Livraddict.

                     challenge-marilyn-monroe-joyce      Challenge_La_litt_rature_fait_son_cin_ma_2013   PAL2