Cela faisait longtemps que je n'avais pas posté de billet sur mon blog en raison du temps inespéré que nous avons en ce moment (quoi de plus normal pour un mois de Juillet qu'il y ait du beau temps, me diriez-vous ?) mais promis je vais essayer de me rattraper désormais !

 

9782701164557

    Aujourd'hui, je vais vous parler d'un roman qui a été dans toutes les conversations ce printemps en raison de l'adaptation cinématographique de Baz Luhrman : je parle bien évidemment de Gatsby le Magnifique avec Leonardo di Caprio dans le rôle-titre.

    Gatsby le Magnifique est le roman le plus célèbre de Francis Scott Fitzgerald de nos jours mais il faut savoir qu'au moment de sa parution le livre a connu un semi-succès en librairie. On peux aisément comprendre pourquoi.

    En effet, le roman commence très lentement, il ne se passe pour ainsi dire rien, ce qui peut facilement faire abandonner la lecture à beaucoup d'entre nous. Le lecteur attend un long moment avant de voir apparaitre le personnage de Gatsby et celui-ci n'est pas présenté sous son meilleur jour. De plus, le style lourd et pompeux de l'auteur n'arrange pas les choses car Fitzgerald se plait à nous faire languir avec des petits détails qui alourdissent le récit et qui n'apportent pas grand chose d'interessant à l'intrigue.

    En parlant d'intrigue justement, je l'ai trouvé assez classique : la liaison entre Gatsby et Daisy était déjà vue et revue depuis longtemps (cf: la Princesse de Clèves) et j'ai trouvé dommage que le roman se focalise essentiellement sur celle-ci car d'autres relations entre les différents personnages ont été à peine éffleurées par l'auteur et auraient méritées plus de développement selon moi. Je pense particulièrement à celle qui est la plus interessante à mes yeux : la relation Nick/Gatsby.

    En effet, les deux personnages ont une alchimie particulière : chacun est l'exact opposé de l'autre par leur situation sociale , leur passé mais ils sont également semblables par plusieurs aspects ce qui les rapprochent au fil du récit : ce sont les seuls personnages masculins qui ne soient pas antipathiques au lecteur et leurs relations avec les femmes semblent complexes ( Gatsby/Daisy et Nick/Jordan) et ils ont tout deux du mal à avouer leurs sentiments. De plus, malgré une certaine défiance au début du roman, Nick n'hésite pas à se qualifier "d'ami proche" de Gatsby à la fin du livre alors qu'ils ne se connaissaient pas si bien que cela, leur amitié s'est donc contruite de manière solide et rapide alors que tout les opposaient.

    En résumé, j'ai plutôt bien aimé ce roman de Fitzgerald car il traduit bien l'atmosphère new-yorkaise des années 1920, la description des lieux est précise et réaliste. J'ai trouvé l'intrigue est facile à suivre car assez classique mais un style d'écriture parfois pompeux m'a dérangé au début. Le couple Buchanan ne m'a pas plu et j'aurais préféré que le narrateur (Nick) soit plus actif, c'est à dire qu'il participe plus aux évènements et soit moins contemplatif sur ce qu'il se passe autour de lui. Gatsby le Magnifique est un classique de la littérature américaine qui est à lire pour parfaire sa culture littéraire et générale mais qui procure que peu de plaisir à la lecture car il reste en surface de son sujet. 


Ce billet me permet de valider plusieurs participations aux challenges auquels je participe : premièrement ce roman fait partit des "Romans cultes" de Métaphore, il fait partit du challenge "F.S.Fitzgerald et les enfants du jazz" chez Asphodèle et enfin grâce à ses différentes adaptations cinématographiques il fait également partit du challenge "La littérature fait son cinéma" chez Will. Il est également pris en compte en tant que billet rétroactif pour le challenge de Bianca "Les 100 livres à lire au moins une fois".

Challenge_La_litt_rature_fait_son_cin_ma_2013          logo fitz challenge           romans cultes blog          challenge-des-100-livres-chez-bianca