zdz1f87v

    Voilà un roman qui patientait depuis longtemps dans ma PAL ! Ayant quelques romans (Les mains du miracle, Une balle perdue et L'armée des ombres notament) de cet auteur dans ma bibliothèque, je me suis dit qu'il était grand temps de le découvrir, ne serait-ce que pour me faire une opinion. C'est donc à cette occasion que l'envie m'est venue de lire ce "chef-d'oeuvre". Il se trouve que je l'ai lu il y a un certain temps désormais, néanmoins je conserve encore quelques détails en ma mémoire et j'espère ainsi vous donner mon avis de la manière la plus fidèle possible.

    Le Lion est donc ma première incurssion dans l'oeuvre de Kessel et j'ai beaucoup apprécié le style d'écriture de l'auteur, qui est à la fois simple, fluide, et d'une certaine manière, assez élégant. Les pages se tournent à une vitesse incroyable, on est transporté dans cet univers majeusteux et révolu, devenu quasiment mythique de nos jours. Tout nous semble exotique et donne envie d'en savoir plus. Bref, voilà un livre qui pousse à la curiosité !

    L'intrigue se situe dans la savane kenyane au début du siècle dernier. Le narrateur, un français séjournant dans une réserve  tenue par un ancien braconnier anglais, découvre une incroyable et inhabituelle amitiée liant le lion, roi de la savane, à une mystérieuse petite fille. On découvre les lieux ainsi que leurs histoire sous le regard aventureux du narrateur. 

    L'auteur livre ici une peinture interéssante de la société coloniale anglaise de l'époque, on y découvre une facette assez peu décrite dans la littérature. Il donne une véritable psychologie à ses personnages (qu'ils soient humains ou un lion) mais le personnage de la petite fille me semble être le plus abouti. Sa relation privilégiée avec le lion en fait un personnage central de ce roman. Son ambivalence, son exceptionnelle maturité et son ouverture envers les populations autochtones (chose rare à cette époque) font d'elle un personnage moderne, différente des petites filles décrites à l'époque.

   Car en plus de décrire une exceptionnelle amitiée un lion et une enfant, l'auteur pousse plus loin la réflexion en mettant en avant l'absurdité et le rascisme omniprésent des lois coloniales, il pose ainsi la question sur la place et les conditions de vies des populations qualifiées "d'indigènes". Le roman est, de plus, très documenté sur les us et coutumes de ces populations, tout en respectant les différences culturelles entre les deux civilisations.

    Le Lion est donc une oeuvre enrichissante d'un point de vu culturel et humain, on en apprend plus sur les civilisations nomades vivants en Afrique. L'auteur n'en a néanmoins pas négligé l'aspect littéraire du roman car le style est agréable et la construction narrative est travaillée (la fin m'a beaucoup surprise... je ne vous en dirais pas plus !). Il m'aura permit de découvrir un auteur qui va sans doute entrer dans mon Panthéon personnel et qui en attendant me donne envie de lire d'autres de ses oeuvres.

Ce billet s'inscrit dans le cadre du challenge "Romans cultes" chez Métaphore mais aussi dans le cadre du challenge de Will "La littérature fait son cinéma" puisque le livre a connu une adaption cinématographique en 1962 par Jack Cardiff. C'est également une participation rétroactive au challenge de Nelcie sur Livraddict "A la découverte de l'Afrique".

romans cultes blog  Challenge_La_litt_rature_fait_son_cin_ma_2013  A la découverte de l'afrique