logobilmens

     Le mois de mai fut une fois encore un mois riche en lecture avec pas moins de cinq livres différents. Depuis l'ouverture de ce blog, je me rend compte que je consacre beaucoup plus de mon temps libre à la lecture et ainsi, le nombre de mes lectures mensuelles augmente. Comme toujours, les lectures furent variées : je me plait à cultiver cette diversité et je n'aime pas rester enfermée dans un carcan de genre littéraire ou de pays déterminé au préalable. De plus, le mois de mai a également été l'occasion pour moi de faire une sortie cinéma en allant le dernier film de Darren Aronofsky, Noé, dont je vous parlerais plus en détails très prochainement. Cependant, pas de sortie au musée cette fois-ci, ce sera sans doute pour le mois prochain.

     Passons maintenant en revue détaillée les différentes lectures effectuées au mois de mai : cette fois-ci un roman social anglais côtoit deux récits autobiographiques français, un roman champêtre américain et un monologue allemand ! Quand je vous dit que je fais dans la variété !

     La première lecture du mois est d'ors et déjà chroniquée sur le blog, il s'agit de Victoria et les Staveney de Doris Lessing, un (très, trop ?) court roman social anglais. Le style de Doris Lessing est une fois encore impeccable (n'est pas Prix Nobel de Littérature qui veut) et ce roman traite des sujets phares de l'auteur : racisme, discrimination et condition féminine. Malheureusement l'ensemble est beaucoup trop court, ce qui laisse une sensation d'inachevé après la lecture alors que l'histoire aurait pu être bien mieux traité car elle avait du potentiel. Une lecture que j'ai tout de même appréciée mais qui pêche par sa longueur.

     La seconde lecture du mois m'a causé bien des touments, ceux qui me suivent sur Twitter le savent, ils ont subis durant plusieurs semaines ma lutte contre l'impossible, c'est à dire finir ma lecture de My Antonia de Willa Cather ! C'est la première fois que cela m'arrive depuis l'ouverture de ce blog, mais j'ai capitulé face à ce sommet d'ennui mortel. Cette lecture en VO ne m'a absolument pas enchantée et était particulièrement contraignante. Parfois abandonner a du bon et procure un réel soulagement.

     Pour cette troisième lecture mensuelle, je me suis plongée dans le récit d'Alexandre Jardin intitulé Des gens très bien. J'avais jusqu'alors jamais lu ses oeuvres et je dois dire que j'ai été impressionée par cette mise à nu par rapport au passé de sa famille (son grand-père était le directeur de cabinet de Laval durant la rafle du Vel' d'Hiv'). Ici, ce n'est pas le style littéraire qui prime, mais la démarche de l'auteur qui doit faire face à ses démons du passé. La démarche est louable, mais peut parfois être trop intime pour le lecteur qui peut parfois avoir l'impression d'être face à un réglement de compte privé qui ne le regarde en rien. On sent tout de même qu'Alexandre Jardin s'est livré tout entier et qu'il a écrit cet ouvrage avec ses tripes.

     Lu dans le cadre d'une lecture commune avec Azilis, j'ai en réalité dévoré Chagrin d'école de Daniel Pennac. Ayant l'habitude de lire ses ouvrages jeunesse, j'ai pris plaisir à lire cet essai qui mêle l'expérience de Pennac en tant que cancre durant son enfance, de professeur de français ainsi que ses considérations sur l'école actuelle. Pour y être encore, j'ai trouvé que son propos sonnait juste, même si je ne suis pas totalement d'accord sur certains points. On plonge avec plaisir dans les souvenirs autobiographiqes qui se dévorent "comme un roman". Une lecture plaisante qui fait tout de même réfléchir, que je vous conseille si vous ne l'avez pas déjà lu.

     J'ai renoué avec le monologue théâtral ce mois-ci en lisant La contrebasse de Patrick Süskind, auteur du best-seller Le parfum. Le personnage est un contrebassiste professionnel névrosé qui ne jure que par son instrument. De manière subtile, le dramaturge arrive à briser la carapace de cet homme rongé par ses sentiments et états d'âme qui se dissimule par sa pédenterie proprement artistique. C'est parfois drôle mais c'est souvent ironique, ce qui donne une sensation amère à la fin de la lecture.

  Le mois de mai est désormais achevé et à laissé sa place au mois de juin qui marquera les 1 an de ce blog !!!!! D'ici là, portez vous bien. 

couv31720812   My Antonia   couv13756485   couv52117097   couv19790955NOE-Noah-Affiche-France-Finale